Cinq conseils pour être pertinent lors d’un entretien d’embauche

Cinq conseils pour être pertinent lors d’un entretien d’embauche

 

Cinq conseils pour être pertinent lors d’un entretien d’embauche

Enfin ! Vous avez décroché votre entretien d’embauche ! Après tant d’heures passées à rédiger votre CV et votre lettre de motivation, à prospecter et à candidater. Et l’on croit que le plus dur est passé, mais l’échec peut-être encore au rendez-vous. Pour atteindre votre objectif et mettre toutes les chances de votre côté, suivez ces cinq conseils pour être pertinent lors d’un entretien d’embauche et ainsi vous démarquer.

Contrôlez votre communication

Un recruteur ne s’intéresse pas seulement à votre discours et aux réponses à ses questions. C’est vous dans votre ensemble qui serez jugé lors de cette rencontre. Soyez vigilant quant à votre posture, vos gestes, votre comportement, votre vocabulaire (vous ne parlez pas à votre pote !) ou encore aux tics verbaux ou autres mots parasites. Maîtrisez votre débit de parole (vous n’avez pas de train à prendre ou toute la journée pour convaincre), adaptez votre ton de voix et variez vos intonations.

Bannissez les hésitations, les répétitions et surtout les fautes de français. Si vous n’êtes pas totalement conscient des perturbations qui faussent votre communication, n’hésitez pas à vous entraîner en amont devant une tierce personne, qui pourra vous indiquer quelles sont vos mauvaises habitudes.

Etre préparé mais spontané

La préparation en amont est essentielle lorsqu’on doit se rendre à un entretien d’embauche. S’informer sur l’entreprise, préparer des réponses aux questions les plus courantes, travailler un pitch (savoir répondre en moins de 3 minutes à la question « parlez-moi de vous ? »)… Mais vous ne devez pas faire l’impasse sur la spontanéité.

Réciter son texte n’est pas le meilleur moyen de montrer au recruteur quelle est votre vraie personnalité et de quelle répartie vous pouvez faire preuve. Au contraire, cela induira plutôt un manque de confiance en vous. Ne vous accrochez pas à vos notes, une part de spontanéité lors d’un entretien permet de prouver à votre interlocuteur votre capacité à gérer une situation stressante.

Posez des questions

On a parfois tendance à l’oublier, mais vous n’êtes pas reçu uniquement en entretien pour parler de vous. Au contraire, un recruteur appréciera davantage un dialogue ouvert. Donc n’hésitez pas à poser des questions sur l’entreprise, sur le poste, sur les objectifs de ce recrutement, sur les perspectives d’évolution, sur les tâches et missions que l’on vous confiera… Cela vous donnera également des ouvertures pour argumenter et défendre votre candidature, tout en mettant en valeur vos compétences et vos atouts.

Etre fier de ses réalisations

On hésite parfois à parler de ses propres réalisations lors d’un entretien d’embauche. Les projets que vous avez menés et réussis sont les piliers de votre expérience professionnelle. Alors n’hésitez pas à vous en servir pour illustrer vos propos. La pire des situations est d’être dans le déclaratif, vous devez toujours décrire ces situations de travail, les actions réalisées et les résultats obtenus.

Cela permettra aussi au recruteur de se projeter et d’avoir une idée plus concrète de vos compétences. L’utilisation de données chiffrées est aussi très appréciée lors de ce type de rencontre, ne les négligez pas. Cependant, on reste toujours dans la modération et on évite de faire un étalage pompeux de toutes les choses géniales que l’on a accomplies. On en parle, mais avec humilité.

Connaître son projet professionnel

Enfin, il n’est pas rare qu’un recruteur vous interroge pour évaluer l’ancrage de vos ambitions professionnelles. L’erreur ultime à ne pas commettre est tout simplement de ne pas avoir de projet professionnel. Vous devez savoir où vous voulez aller et comment faire pour y parvenir (sinon vous êtes dans le rêve !). Préparez cette question à l’avance, afin de ne pas vous retrouver devant le fait accompli. Si vous n’avez pas de projet professionnel en tête, le recruteur en déduira que vous êtes là sans une réelle motivation, que vous ne savez pas ce que vous voulez et par extension mettra en doute votre fiabilité. Bien sûr, on reste aussi modéré dans ses propos, on montre son ambition, mais on évite de déclarer que l’on veut prendre la place du Directeur Général !

+1 : Soigner son e-réputation

On l’oublie souvent, mais l’e-réputation est désormais primordiale pour les recruteurs qui n’hésitent pas à aller rechercher toute information utile sur les réseaux sociaux. A l’heure où le numérique envahit le milieu professionnel, il est temps de refaire à neuf son profil LinkedIn et même Facebook. On dit adieu aux photos gênantes, aux statuts plus que limites, on vérifie ses paramètres de confidentialité et on fait un tri dans ses contacts. Ce serait dommage que le poste de vos rêves vous passe sous le nez pour une photo inappropriée ? Non !

 


Michel Condomitti

Consultant en stratégie et développement commercial des entreprises
Accompagnement à la gestion de carrière des particuliers

  • Vous êtes souhaitez être accompagné pour la gestion de votre carrière ou une recherche d’emploi ? N’hésitez pas à me contacter pour tout accompagnement professionnel.
  • Vous êtes une entreprise et vous souhaitez faire entrer un nouveau collaborateur ? Je peux vous aider dans cette démarche de recrutement.

Contact : mc@michelcondomitti.com

  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.