Votre lieu de contrôle est-il externe ou interne ?

Votre lieu de contrôle est-il externe ou interne ?

Votre lieu de contrôle est-il externe ou interne ?

Réussite = chance ? Échecs = malchance ? Ou pas !

« Je marchai dans les bois, j’allumai ma pipe et jetai l’allumette, et lorsque je regardai derrière moi je vis un feu de forêt ».

Julian ROTTER (psychologue américain) est à l’origine, entre autres, du concept de «  lieu de contrôle  »

Le lieu de contrôle (ou locus of control) est la tendance à croire que ce qui nous arrive dépend :

  • Soit de nous-même, c’est l’internalité
  • Soit de facteurs extérieurs, c’est l’externalité

Lorsque je crois que ce qui m’arrive dans la vie dépend des efforts que je fais ou de mon comportement, que je suis responsable de la situation dans laquelle je me trouve, bonne ou mauvaise, alors j’adhère à un style de contrôle interne

Lorsque je crois que ce qui m’arrive dans la vie, de bien ou de mal, dépend de facteurs autres que mes actes, mon comportement comme le hasard, la chance, la fatalité, la destinée, la superstition, la société, alors j’adhère à un style de contrôle externe

Votre style cognitif d’attribution de ce qui arrive, influencera l’ensemble de vos projets personnels, les efforts pour réussir et les stratégies pour atteindre vos objectifs

Le lieu de contrôle étudie une variable de personnalité

Elle concerne le degré de cause à effet que les personnes établissent entre leur conduite et leurs caractéristiques personnelles et les renforcements positifs ou négatif qu’ils reçoivent, c’est-à-dire ce qui leur arrive ou doit leur arriver dans la vie.

Par exemple, lorsque vous recevez une fois de plus une réponse négative à une demande d’emploi, le fait d’expliquer l’échec par une conjoncture difficile confirme votre externalité, on parlera alors de locus externe.

A l’inverse, si vous expliquez cet échec par une incapacité à vous vendre confirme votre internalité, on parlera dans ce cas de locus interne.

Les personnes internes se remettent en cause, apprécient pleinement leur succès, mais peuvent se sentir à tort responsables

Les personnes externes acceptent plus facilement l’échec, ont plus confiance en l’avenir en cas de coup dur.

Qu’est-ce qui influence cette tendance ? Le cadre de référence : L’environnement familial, l’éducation, la culture, le pays, les convictions religieuses, les expériences personnelles et professionnelles…

Le locus de contrôle est relativement stable, mais il peut varier dans certaines situations.

Par exemple, en situation de recrutement, la préférence va aux personnes dont le locus de contrôle est interne. Cette internalité peut même estomper certains facteurs défavorables.

Il existe une relation étroite entre le lieu de contrôle et certaines variables de la réussite professionnelle.

Il est erroné de croire qu’il y a un lieu de contrôle idéal !

Se reconnaître comme le seul responsable de ce qui arrive, renvoie à la notion d’omnipotence, tout comme se reconnaître dépendant d’éléments extérieurs renvoie à l’impuissance.

Et vous, quel est votre lieu de contrôle ?

Si vous ne le connaissez pas, n’hésitez pas à faire appel à moi pour vous aider à le trouver.


Michel Condomitti

Consultant en stratégie et développement commercial des entreprises
Accompagnement à la gestion de carrière des particuliers

Contact : mc@michelcondomitti.com

  

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.