Objectif ?… Vous avez dit objectif ?

Objectif ?… Vous avez dit objectif ?

Objectif ?… Vous avez dit Objectif ?

« Un objectif correctement défini est à moitié atteint »

Abraham Lincoln

Il faut distinguer deux types d’objectifs dans la formation :

  • Les objectifs de formation : ils énoncent ce que les apprenants doivent être capables de faire dans les situations de travail (activité ou compétence).

Par exemple : « manager une équipe commerciale » en termes d’activité ou « évaluer les performances de l’équipe commerciale » en termes de compétence.

Ils représentent le référentiel de l’action de formation, c’est l’objectif global.

  • Les objectifs pédagogiques : ils désignent ce que les apprenants doivent apprendre (capacité de savoir, savoir-faire et savoir-être). Ils sont définis par le formateur à partir des objectifs de formation. Ils servent à construire, conduire et évaluer les actions de formation.

Par exemple : « les bases de la PNL liées à la vente » ; « traiter les objections du client lors d’un entretien de vente » ; « résister au stress ».

On pourra distinguer objectif pédagogique et intention pédagogique :

L’objectif pédagogique sera centré sur l’apprenant, l’intention pédagogique définira ce qu’attend le formateur de la situation qu’il met en place.

Les objectifs pédagogiques servent de base à l’évaluation des apprentissages

L’objectif pédagogique opérationnel est construit à partir de :

« La règle des 3 C » :
  • Comportement observable
  • Conditions de réalisation
  • Critères de réussite

L’expression du comportement observable se fera à partir d’un verbe d’action à l’infinitif (citer, expliquer, calculer…). Les conditions dans lesquelles ce comportement doit se manifester (contexte, moyens…). Et enfin l’énumération des critères qui permettront de décider si l’objectif est atteint ou non.

Exemple : « À l’issue de la séance de formation l’apprenant sera capable de citer à l’oral, les différents types d’actions commerciales, aucune erreur n’est acceptée ».

Vous remarquerez l’utilisation du verbe « citer » qui définit le comportement observable.

Le verbe choisi a une importance primordiale, car il classifie le niveau de comportement d’apprentissage.

Il existe 6 niveaux de classification, l’utilisation d’un niveau trop élevé par rapport aux acquis (compétences) des apprenants peut entraîner des difficultés d’apprentissage.

Ces différents niveaux font appel à la « taxonomie ». Il existe de nombreuses taxonomies qui concernent différents domaines : cognitif, affectif et psychomoteur.

Dans notre cas, nous retiendrons le domaine cognitif élaboré entre autres par Benjamin Samuel Bloom communément appelée « la taxonomie de Bloom »

S’inspirant du système de classification utilisé en sciences naturelles, Bloom a répertorié les questions et les a classées selon une échelle de grandeur par ordre croissant de complexité :

  • La connaissance
  • La compréhension
  • L’application
  • L’analyse
  • La synthèse
  • L’évaluation

Dans notre exemple, le verbe « citer » correspond au niveau un de la classification : la connaissance.

Cette taxonomie se veut valable partout et pour tous, dans les activités d’apprentissage, indépendamment de la langue, de la culture, du lieu et du temps.

Si vous voulez en savoir plus sur la taxonomie de Bloom, restez à l’écoute, nous vous préparons un nouvel article sur ce sujet.


Michel Condomitti

Consultant en stratégie et développement commercial des entreprises
Accompagnement à la gestion de carrière des particuliers

Contact : mc@michelcondomitti.com

  

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.